Les Chroniques de VJC

2 novembre...Le jour des Morts !

Pour l'Église catholique romaine, le 2 novembre correspond à la Commémoration des fidèles défunts, célébration des morts par des messes, en particulier pour les défunts de l'année écoulée. La Commémoration des fidèles défunts, appelée aussi Commémoration des morts ou simplement jour des Morts, est une célébration catholique qui a lieu  le lendemain du jour de la Toussaint, selon la forme ordinaire du rite romain. Ce jour est traditionnellement consacré à une visite familiale au cimetière et à l'entretien des tombes.

Pour nous Vétérans , le jour des morts est l'occasion de perpétrer le devoir de mémoire à tous ceux qui ont servis la France et sont morts pour la France et d'avoir une pensée au cimetière pour eux et ne jamais oublier leurs sacrifices pour nous et la patrie.

Nous vivons aujourd'hui dans un pays en paix, les armes se sont tues depuis longtemps sur notre sol. Le souvenir de la faim qui tenaille le ventre, des soldats et des civils qui meurent à la guerre et l'occupation Allemande ne sont plus présents que dans l'esprit de nos parents et grands-parents et que dire aussi de la guerre de 14-18 le sacrifice suprème... Nous profitons chaque jour des bienfaits de la Liberté : Nous pensons, parlons, nous nous déplaçons à notre guise .  Nous sommes libres de nos choix, cela est le plus important, les durs souvenirs du temps passé n'ont jamais fait partie de notre vie, nous sommes nés libres et n'avons  jamais connu autre chose que la paix . Alors pourquoi faire ressurgir des images douloureuses, qui ne nous concernent pas ?... L'histoire appartient au passé, on ne construit pas un avenir avec le passé. C'est peut-être ce que vous pensez ?

Pourtant, tout dans notre vie de tous les jours nous rappelle à l'histoire : notre langue Française vieille de dix siècles, notre écriture, notre calendrier , nos fêtes,  nos coutumes, nos traditions , notre tenue vestimentaire... La liberté fait également partie de notre patrimoine. Qui serions nous aujourd'hui si des gens d'une autre époque n'avaient sacrifié leurs vies pour redevenir libres  ? .En quoi devaient ils être sacrifiés à notre bien-être ?.... Toutes les réponses à ces questions nous amènent à comprendre que ce dont nous profitons chaque jour nous a été offert, donné sans contrepartie, que d'autres ont payé de leur vie une libération dont ils ne profiteront jamais. Perpétuer le souvenir des ces témoins de l'histoire, c'est les remercier de leur héritage. Le devoir de mémoire,  c'est faire en sorte que toutes ces souffrances n'aient pas été acceptées pour rien.... Nous pouvons tous faire quelque chose, quelque soit notre geste, pour mériter le sacrifice de gens qui nous ressemblaient tant.

La notion ou l'expression de devoir de mémoire, telle qu'apparue en France au début des années 1990, désigne un devoir moral attribué à des États d'entretenir le souvenir des souffrances subies dans le passé par certaines catégories de la population, surtout s'ils en portent la responsabilité (en tant qu'États, non en tant que nations ou que régimes politiques, car c'est après un changement de régime que le devoir de mémoire, et d'éventuelles réparations, deviennent possibles). Par rapport à la tradition du droit public et de la guerre, il suit l'amnistie qui, dans un souci d'apaisement (au sens du retour à la paix) impose un certain pardon mais non l'oubli.

Le devoir de mémoire consiste d'abord à reconnaître la réalité de l'état de victime et de persécutions subies par des populations et leur environnement, pour des raisons éthiques, pour répondre aux besoins de l'Histoire, et parce que la psychologie a montré combien cette reconnaissance était essentielle à la résilience pour la reconstruction des individus et des sociétés après les crises, et pour que ces crises n'en engendrent pas d'autres.

Aujourd'hui nos soldats continuent de se battre et meurent de part le monde pour la liberté, pour aider les opprimés comme nous l'avons été en d'autres temps et comme d'autres soldats venus d'ailleurs ont combattus sur notre sol...ne pas les oublier non plus même si cela se passe loin de chez nous !

Publié le 02/11/2017

© 2010 - 2017 Veterans Jobs Center - SARL GABIRO - Tous droits réservés - Réalisation GFX Studios