Les Chroniques de VJC

Legion Etrangere : Noël, une solidarité familiale !

Alors que les devantures des magasins s'illuminent et rivalisent d'attractivité pour nous allécher et nous inviter à fêter Noël, la Légion étrangère s'y prépare elle aussi, à sa manière. Pause bien méritée après un trimestre ou une année intense, moment de retrouvailles, fête de famille ou fête religieuse, chacun trouve dans ce rendez-vous traditionnel les raisons de marquer l'événement. À la Légion étrangère, quelles que soient les circonstances, les unités s'organisent pour Noël, fête de la famille légionnaire.

C'est, avec Camerone, la fête qui rythme l'année des jeunes légionnaires et de leur cadre. Noël à la Légion, c'est la veillée tous ensemble, les cadres réveillonnant avec leurs hommes, ce sont les crèches aussi, miraculeuses créations faites de bouts de ficelle et de bois, c'est le concours pour dire laquelle de toutes est la plus belle, la plus originale, créative…

Dans le plus grand secret, la section, le peloton ou la compagnie choisit le thème de sa crèche qui accueillera les cadres et légionnaires au cours de la nuit de Noël. La compétition a déjà commencé : ingéniosité, imagination et créativité rivalisent dans la préparation de celle qui sera reconnue, chacun l'espère, comme la plus belle crèche du régiment.

Pour les légionnaires, Noël est la fête de la famille Légion et la crèche, avec Marie, Joseph et le petit Jésus c’est aussi une famille. Donc faire une crèche, pour un légionnaire, c’est reconstituer la vie de famille en y faisant intervenir des éléments personnels. En général, une unité va faire refléter dans sa crèche ce qu’elle a vécu tout au long de l’année. Cette période privilégiée permet également de se préparer pour le tournoi sportif de Noël, grand moment de compétition et de joie partagée. Chacun sait la fierté d'une unité qui remporte le tournoi sportif de Noël ou dont la crèche reçoit le premier prix.

C'est bien de solidarité familiale dont il est question le soir de Noël. La solidarité légionnaire en consacrant aux autres, notamment aux plus jeunes, ce qu'il y a de plus beau en cette fin d'année : une soirée familiale, cette soirée là. C'est un sacrifice librement consenti, un vrai cadeau qu'ils font tous, quelles que soient leur ancienneté et les charges de famille.Cet effort contribue à la cohésion des unités, qui fait dire autour d'eux que la Légion étrangère est une exception. Chaque légionnaire connaitra toute la richesse de cette nuit de Noël, faite de joie, de confiance, d'intimité… et de prouesses de l'officier d'ordinaire pour servir le 24 décembre au soir, autre chose qu'un repas froid en sachet !

Lorsqu'ils sont en régiment, les légionnaires peuvent  faire visiter les crèches aux familles ainsi qu’aux gens de la garnison le matin du 25 décembre. En général, c’est un franc succès parce que les gens aiment bien voir la façon que les légionnaires ont d’aborder la crèche et les festivités de Noël. Les gens viennent aussi pour voir comment les légionnaires vivent Noël lorsqu’ils sont loin de chez eux.

Il y a quelques années, au Tchad, alors qu'un légionnaire était tombé peu de temps avant Noël, ses camarades réalisèrent une crèche dont le message était simple et fort : "il est mort, mais aujourd'hui c'est Noël, il est né !"

Les crèches doivent représenter Noël et la Légion. Il n’y a aucun prix matériel à la clef mais le concours n’en reste pas moins important et renforce un peu plus la cohésion de ce corps. Le jury est composé de personnes issues de la société civile, religieuse et militaire. Les crèches de la Légion Etrangère ont toujours impressionné ceux qui ont pu les voir. On découvre que ces hommes de guerre peuvent faire preuve d’imagination, de créativité et de sens artistique. Certains ont parfois un vrai talent. C’est un des moyens d’intégration de la Légion qui inculque par là un esprit de famille et de débrouillardise.

Publié le 13/12/2017

© 2010 - 2018 Veterans Jobs Center - SARL GABIRO - Tous droits réservés - Réalisation GFX Studios